L' association
Actualités
Nos dossiers
Reportages photos
Actualités environnement
Lexique
Votre bilan Carbone

D'où vient l'eau que nous buvons
D'où vient l'eau que nous buvons

Chevigny-Environnement visite le site de captage de Couternon et le château (d'eau) de Mirande




eau-couternon-station.jpg
La station de captage

eau-couternon-puisard.jpg
Le puisard de collecte des eaux avant pompage

eau-couternon-pompe.jpg
Une des 3 pompes et un ballon d'absorption des coups de bélier

eau-couternon-chateau.jpg
Château d'eau de Couternon : capacité 200m3, hauteur 30m

eau-couternon-chateau-int.jpg
A l'intérieur du château d'eau : 1 conduite d'arrivée de l'eau (de Mirande)
et une conduite de distribution

eau-mirande-chateau.jpg
Le château d'eau de Mirande : 5000m3

eau-mirande-vannes.jpg
Vannes automatiques assurant le mélange des eaux, le stockage et la distribution

eau-mirande-chlore.jpg
Dispositif de chloration de l'eau avant distribution

Site de Couternon

La station de pompage de Couternon est située à 200m du château d'eau, à proximité de la Norge dont la nappe alluviale est exploitée ; c'est la SOGEDO qui gère ce site.

Le périmètre de captage est clôturé, planté en pins et mesure 250 X 30m. Il s'agit de tranchées drainantes. Des tuyaux perforés en PVC de 250mm de diamètre courent à 2,00-2,50m sous la surface et collectent l’eau avant de se jeter dans un puisard. L'eau collectée dans le puisard est pompée à l'aide de 3 pompes à raison de 80-110 m3/h suivant la saison et le niveau dans la nappe, et envoyée vers le réservoir de Mirande dans des canalisations de 400mm en fonte ductile(1)

Cette pression de pompage modérée (comparée à celle de Poncey) évite de mettre l’eau et les matières organiques en mouvement.

Le passage de la caméra permet de vérifier l’état des tuyaux et de prévenir les colmatages :

  • Colmatages mécaniques : effondrement, enracinement,
  • Colmatages chimiques : carbonatation,
  • Colmatages biologiques : développement bactérien.

Caractéristiques de l'eau captée

Couternon se trouve en zone de grandes cultures. Les eaux sont chargées en nitrates : 40 à 50 mg/l en hiver et 25 à 30 mg/l en été. Cette eau est diluée par mélange à celle du captage de Poncey-lès-Athée(2) au niveau du réservoir de Mirande. La proportion d'eau de Couternon n'excède pas 40% de l'eau distribuée, ceci afin de ne pas assécher la nappe, de ne pas accroitre la turbidité ni les nitrates.

Toutes les semaines des analyses de contrôle : de la conductivité, des matières organiques, du chlore, des nitrates et de l’ion ammonium sont réalisées au niveau du captage par la SOGEDO. Des analyses plus complètes sont effectuées par la Ddass selon un programme pré-établi. Aucun autre problème de contamination (pesticides, métaux, microbiologique) n'est décelé.

Le chlorage de l'eau est réalisé dans la station de pompage avant son transfert sur Mirande.

Le Château d'eau

Le château d'eau de Couternon (altitude : 218m + 30m de hauteur de l'édifice) a une capacité de 200m3. Il est alimenté par le château de Mirande (258m) et n'est utilisé que pour la distribution locale. Des équipements électroniques permettent de piloter et de sécuriser le site.

Site de Mirande

Le Château d'eau de Mirande est situé sur le bord de la route face au CREPS de Mirande (258m d'altitude). Il est semi enterré et comporte 2 cuves en béton hydrofugé recouvert de résine époxy, de 2200m3 représentant un volume de 5000m3, soit la consommation d'une journée pour l'ensemble des communes desservies par cette installation (Mirande, Chevigny, Quétigny, Neuilly, Sennecey les Dijon Crimolois et Couternon). Un jour d'avance de stockage peut paraître limité et il est envisagé le doublement de cette réserve dont l'emplacement et la capacité seront liés aux besoins futurs.

C'est sur le site de Mirande, géré part la SOGEDO, que s'effectue le mélange eaux de Couternon et de Poncey (Lyonnaise des Eaux-Suez) qui sera distribué ; en particulier la dilution des eaux de Couternon chargées en nitrates et la chloration finale de ces eaux déjà traitées. Légalement, la concentration en chlore libre (actif) devant être au moins égale à 0,1 mg/l au robinet du particulier, la chloration initiale au château est ajusté à 0,3mg/l. Il est donc évident que suivant l'éloignement du point de distribution et l'ajustement initial de la chloration, le goût de l'eau pourra être variable.

(1) La fonte ductile est plus souple que la fonte et permet une meilleure détection que le PVC dans le cas de fuites.
(2) Voir l'article consacré à la station de captage de Poncey-lès-Athée.
Compte-rendu réalisé à partir d'une visite du site aimablement conduite par M. Caillon, Chef d'Agence à la SOGEDO de Chevigny-Saint-Sauveur le 5 mai 2006.




Date de création : 10/05/2006 - 19:16
Dernière modification : 18/09/2006 - 20:26
Catégorie :


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Conseil du jour
Recherche



Connexion...
 Liste des membres Membres: 412

Votre pseudo:

Mot de passe:

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne: 0
  Anonymes en ligne: 4

Total visites Total visites: 283042  

Nous contacter
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
67 Abonnés
Accès réservé
Chevigny Saint Sauveur
Météo Chevigny

^ Haut ^