L' association
Actualités
Nos dossiers
Reportages photos
Actualités environnement
Lexique
Votre bilan Carbone

logo-chevenvi2_ico.jpgLe Projet CHEVIGNY-ENVIRONNEMENT pour la Forêt

La municipalité de Chevigny a souhaité associer notre association au projet d'aménagement de la forêt.
Afin d'augmenter l'interêt floristique et faunistique du site, nous avons souhaité mettre en place une mare sur le circuit pédagogique de découverte de la forêt.

Réunion concernant l'aménagement d'une mare  en forêt de Chevigny 16/02/2010

Participants : MM. Gérard DUPONT, Michel GUERREAU, Jean-Paul LAFFONT, Philippe VAUGIN,  (Mairie Chevigny), André LONCHAMP (ONF), Renaud MILLAR (Consevatoire des Sites Naturels Bourguignons), Jacques. BERNIQUET, Jean-Pierre LONCHAMP (Chevigny-Environnement), Marie LARERE & Nicolas SZLATALA-PALLOT (Acro'Mania) (Photo 1).

Objectif : Cette réunion a été organisée par Chevigny Environnement en vue d'envisager la création d'une mare permanente dans le projet d'aménagement municipal de la forêt de Chevigny. Trois mares temporaires sont portées au rapport de l'ONF rédigé par Mme Masson. Le recreusement de l'une d'elle pourrait accroître l'intérêt floristique et faunistique du parcours pédagogique prévu dans cette forêt.

Une visite sur les 3 mares, l'étude de sondages de sol a permis de faire les constatations et les propositions suivantes :

Propositions :

Mare n°1 (parcelle acrobranche – Photo 2)

Le profil de sol réalisé suite à la réunion, montre  :

» 0-20 cm : sol humifère spongieux (Photo 6),

» 20-80 cm : sol argilo-marneux avec en profondeur un pseudogley avec nodules bruns marqués (Photo 7),

» 80-110 cm : apparition de graviers calcaires (Photo 8).

Il est proposé de creuser superficiellement (la marne retenant l'eau est en épaisseur suffisante, mais un décapage trop important ne sera pas propice au développement de la végétation pendant un certain temps). Nettoyage de la végétation envahissante. Compte tenu des installation d' Acro'Mania, il faudrait limiter la surface de recreusement à la partie comprise entre les 2 gros chênes présents.

Il faudra envisager une protection physique (de principe) de type barrière basse en bois pour prévenir le promeneur de la présence de cette zone "fragile". Voir avec Acro'Mania.

Mare N°2 (Photo 3)

Le sol : » les 20 premiers centimètres montrent un humus qui se mélange à la marne en profondeur,

» 20 à 35 cm : couche marneuse (retenant l'humidité) mêlée de graviers en profondeur,

» > 35 cm : gravier imbibé de l'eau de la nappe.

La faible profondeur d'apparition des graviers est probablement due à un creusement ancien de cette mare qui a décapé la couche de sol. Cette mare se trouve d'ailleurs au fond d'une dépression d'approximativement -1 m.

Il s'en suit que les interventions de recreusement ne doivent pas dépasser la profoneur d'une vingtaine de cm sous peine de voir "perforer" la couche marneuse retenant l'eau superficielle. Et par ailleurs, il est hors de question de creuser suffisamment pour atteindre la nappe.

Néanmoins, la présence d'eau superficielle permet à une végétation hygrophile de s'installer ainsi qu'à un certains nombres d'animaux (insectes, batraciens…) d'accomplir leur cycle biologique. Les interventions devront donc favoriser l'accumulation des eaux superficielles et éviter l'envahissement par certains ligneux.

Mare N°3 (Photo 4)

Il s'agit d'une accumulation d'eau due d'une part à la proximité de la nappe, et d'autre part à la présence de 2 petits ruisseaux alimentés toute l'année. Le biotope correspond à une forêt alluviale dont la flore et la faune doivent pouvoir s'installer moyennant quelques aménagements (nous manquons d'observations actuellement).

Il est proposé :

- de réaliser un petit barrage plat de 20-40 cm (a voir ?) sur le ruisseau juste avant son passage sous la route de façon à augmenter sensiblement l'engorgement de cette zone (Photo 5),

- de nettoyer du bois mort,

- de supprimer une partie du sous étage arbustif de manière à augmenter la luminosité du site.

La zone envisagée se trouvant en limite de propriété entre le bois communal et une partie privée de la forêt, la municipalité demandera l'avis du propriétaire : la Caisse des Dépots et Consignation, et celui du syndicat de la Norges.

En conclusion : il ne sera pas possible de mettre en place de mare permanente. Néanmoins des travaux de grattage superficiel, de nettoyage, de destruction des ligneux les plus envahissants et le rehaussement du niveau d'eau dans une des situations, devrait permettre d'installer une flore hygrophile et une faune aquatique intéressantes au plan pédagogique.

Ces aménagements ne nécessitent pas de dépenses particulières ; les travaux devraient pouvoir être réalisés par les services techniques de la municipalité.

JP Lonchamp 18/02/2010

RapportMarePhoto1.jpg

RapportMarePhoto2.jpg
Photo 1 Photo 2
RapportMarePhoto3.jpg RapportMarePhoto4.jpg
Photo 3
Photo 4
RapportMarePhoto5.jpg RapportMarePhoto6.jpg
Photo 5
Photo 6
RapportMarePhoto7.jpg RapportMarePhoto8.jpg
Photo 7
Photo 8

Date de création : 10/03/2010 - 20:10
Dernière modification : 12/03/2010 - 20:36
Catégorie :


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Conseil du jour
Recherche



Connexion...
 Liste des membres Membres: 412

Votre pseudo:

Mot de passe:

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne: 0
  Anonymes en ligne: 5

Total visites Total visites: 283040  

Nous contacter
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
67 Abonnés
Accès réservé
Chevigny Saint Sauveur
Météo Chevigny

^ Haut ^